GenAmi 
  Français
The Jewish Genealogy Association 
Facebook




GenAmi - Généalogie Félix MENDELSSOHN

Né en 1809 à Hambourg, fils du banquier Abraham MENDELSSOHN, petit-fils du philosophe Moses MENDELSSOHN, il entra à l'âge de dix ans à la Singakademie de Berlin. Il composa à cet âge sa première cantate.Sa première oeuvre jouée en public fut son "Ouverture pour le songe d'une nuit d'été (1827)". Converti au catholicisme, il quitta Berlin en 1829 pour Londres où ses oeuvres commencèrent à obtenir du succès et il revint en Allemagne en 1833. Il créa le conservatoire de Leipzig en 1842. Son oeuvre comprend plusieurs oratorios, des opéras, 4 symphonies, 6 ouvertures et de nombreux concertos. Très affecté par la mort de sa soeur Fanny, il mourut peu après en 1847.

Fromet Gougenheim
Moses Mendelssohn

Voici une anecdote rapportée par Jacques-Henri Gougenheim

Mariage en 1762 de Moses Mendelssohn, né en 1729 dans une famille lettrée, mais pauvre, qui, après de graves troubles de croissance, était resté, disons, bossu, et qui était déja très connu et Frommet Gougenheim, de huit ans sa cadette, fille d'un riche négociant de Hambourg, et arrière-petite-fille du célèbre Samuel OPPENHEIM, financier de la cour d'Autriche.

On ignore les raisons qui ont conduit à ce mariage, mais il est notoire que quelques commères (sans doute des deux sexes) s'étaient étonnées :
"Pourquoi donc le riche Abraham Gougenheim, donne-t-il sa Frommet, le plus beau parti de Hambourg, une fille ravissante et qui parle français, à ce Moses Mendelssohn, ce philosophe, qui n'a ni métier ni argent?"

Or donc, arrivant à la réception où elle était censée faire connaissance de son futur époux, Frommet, l'apercevant au fond de la pièce, se retira en pleurant ; Moses, comprenant la situation, lui fit demander si elle accepterait néanmoins de le rencontrer ; la chose se fit, et il lui dit : "Vous savez, Mademoiselle, que lorsqu'un garçon juif vient au monde, il est mis en présence, au ciel, de sa future épouse ; celle qui m'était promise, absolument ravissante, avait cependant dans le dos une légère difformité ; j'ai beaucoup prié et obtenu que cette difformité lui soit retirée et me soit donnée."

Frommet fut, dit l'histoire, séduite par l'éloquence de son fiancé, et leur mariage fut très heureux ; ils eurent dix enfants, dont six vécurent (parmi lesquels Abraham, banquier et père de Félix, et deux filles connues à l'époque pour être aussi libres de leur esprit que, disait-on, de leur corps).

Copie du texte intégrale et des photos interdites sans l'autorisation de GenAmi


logo