GenAmi 
  English
L'association de la généalogie juive 
Facebook




L'avenir du mouvement généalogique associatif

C’est le thème d’une réflexion lancée par la FFG :

Quelles activités les associations pourront-elles proposer demain : des relevés nouveaux : actes notariés, recensement, listes électorales.... de la formation (informatique, logiciel de généalogie, paléographie...) des forums, des congrès, des rencontres d'un nouveau type,
Quel sera leur fonctionnement ? Comment diffuseront-elles leurs travaux ? Quelles relations avec les dépôts d'archives municipaux, départementaux, nationaux ?
Quel devra être le rôle des instances de la Fédération Française de Généalogie ?

Une grille de réflexion est mise à disposition sur le site de la Fédération.

La synthèse sera présentée lors du Congrès de Champs sur Marne le 21 mai 2009

La question de base

La mise en ligne des documents d'archive bouscule la pratique généalogique et l'avenir de certaines associations, surtout celle basées sur l’exploitation mercantile des dépouillements systématiques...

Les réponses de GenAmi

Le but d'une association est d'abord non lucratif.

Nous avons toujours refusé de vendre des actes, et depuis l’extension de notre site Internet, nous avons totalement cessé de créer des relevés sur papier.
Il reste beaucoup à faire par les bénévoles : relever les index des registres d’état civil ou des notaires est un travail de longue haleine, et qui rend bien des services. Un relevé est un outil de recherche à valeur ajoutée. Toutes les bonnes volontés sont requises.

Dans le même but : nous n’organisons pas des conférences faites par les auteurs des livres qui peuvent nous intéresser sur le plan historique. La plupart du temps, ces auteurs savent écrire mais rare ment savent parler ou organiser leur conférence. Ces rencontres sont finalement également mercantiles.
Mais cela ne nous empêche pas de citer ces livres dans notre revue quand ils sont de qualité et quand nous avons l’occasion d’en recevoir ou d’en acheter.

Conclusion : il faut passer de la gestion de clients consommateurs à celle de membres adhérant à un projet collectif. La question n'est donc pas « Agir pour quel bénéfice ? », mais plutôt « Comment donner envie de soutenir un projet par sa contribution bénévole ou financière ».

Une association généalogique doit avoir une vocation culturelle

C’est pourquoi nous mettons à disposition de tous et pas seulement de nos adhérents, tous nos articles culturels qui sont liés à l’histoire du peuple juif.
La revue contribue fortement à enseigner cette histoire en France et ailleurs dans le monde.

Une association généalogique doit fournir une assistance bénévole quasi permanente

C’est ce qu’a toujours pratiqué GenAmi. Son assistance est proposée sous plusieurs formes :

  • Réception des adhérents anciens et nouveaux, au siège de l’association, avec l’aide des documents de la bibliothèque. Sur Rendez-vous.

  • Réponses à toutes les questions posées au site de GenAmi

  • Questions et réponses sur le forum de GenAmi