GenAmi 
  English
L'association de la généalogie juive 
Facebook




Commémoration du Débarquement du 6 juin 1944

Par Micheline Gutmann

L'opération Overlord Affiche officielle

Le 6 juin 1944, le jour se levait à peine que l'on pouvait deviner à l'horizon, sous la pluie et dans le brouillard, l'arrivée d'une incroyable armada. La surprise était totale. Bien sûr, les différentes phases de l'opération Fortitude, mises en place pour faire croire à un débarquement dans le Pas-de-Calais ont bien trompé l'ennemi. Mais le plus extraordinaire fut d'avoir pu cacher les énormes préparatifs.

Voir par exemple :

http://www.lexpress.fr/informations/les-secrets-de-l-operation-fortitude_607409.html

Les premières victimes sont les Américains qui ont débarqué et sont accueillis par les feux ennemis, ils tombent comme des mouches, de même qu'Anglais et Canadiens. Ils n'arrivent pas à prendre Caen comme prévu dans la journée et bombardent les routes à proximité des villes, des milliers de bombes vont causer des milliers de morts .

Par suite des rudes combats, des bombardements, des victimes, des destructions, certains posent la question pour nous incroyable : « Cela en valait-il la peine ? » Evidemment oui ! En libérant la France, les alliés ont sauvé l'humanité de la catastrophe qui aurait été encore plus affreuse que tout ce qui s'est passé pendant les quatre années antérieures. Mais pouvait-on économiser des vies et des destructions ?

A cette époque, les bombardement étaient évidemment plus imprécis qu'aujourd'hui.

Même si les intérêts des chefs de gouvernements alliés n'étaient pas désintéressés, s'ils avaient des arrière-pensées de conquête, on ne peut que remercier tous les soldats qui nous ont délivrés, les Américains, les Canadiens, les Anglais,... la poignée de Français au béret vert...

Débarquement à Ouistreham et à Omaha (Internet)

Merci au Général de Gaulle d'avoir dit non au vieillard froussard et antisémite, merci d'avoir repris en main le destin de la France.

Merci à tous ceux qui avaient su dire non dès 1940, aux résistants, à ceux qui sont morts pour la liberté.

Le Général de Gaulle dans les rues de Bayeux (Internet)

Les langues se délient après 70 ans, on parle des exactions de certains soldats américains. Ils furent pour la plupart punis ou même exécutés et même pendus par leurs chefs. Il faut dire que la population qui les fournissait en calvados avait sûrement contribué à ces nuisances.

Pour ma part, alors enfant en 1945, j'ai rencontré les soldats américains qui distribuaient des chewing-gum et parfois du chocolat. J'ai vu les opérations de déminage des plages.

De nos jours, toute la côte expose des souvenirs : multiples musées, un char par ici, un monument par là, des blockhaus bien mis en évidence, un ancien poste à essence, des panneaux explicatifs. Il faut essayer de les oublier et regarder la mer et imaginer les milliers de bateaux perçant la brume.

La Pointe du Hoc où les victimes furent nombreuses
(Photo MG)

Sainte-mère l'Eglise avec un symbolique
morceau de parachute resté accroché (Photo MG)

Vitrail de l'Eglise (Photo MG) Affiche « Souviens-toi d'Omaha »

Une exception cependant, il faut aller voir le grandiose et émouvant cimetière de Colleville où s'alignent

les croix et environ 180 étoiles de ceux qui ont donné leur vie pour nous délivrer. (Photos MG)

Quelques livres choisis parmi beaucoup d'autres :