GenAmi 
  English
L'association de la généalogie juive 
Facebook




Organiser un évènement généalogique

Par Micheline Gutmann

une réunion familiale

L’organisation matérielle

L’organisation d’une réunion généalogique est à peu près la même que celle d’autres réunions familiales comme Bar-Mitzva ou mariage, c’est à dire qu’il faut trouver un lieu et un traiteur.
Plus sympathique, vous trouvez le lieu et demandez à chacun de participer à la confection du buffet, c’est ce que nous avions organisé pour le
10e anniversaire de GenAmi.

Il faut constituer une équipe avec un responsable de projet et faire une planification détaillée. Cette équipe devra rapidement estimer le nombre de participants.

Le lieu de la rencontre doit dépendre de plusieurs critères : près de l’organisateur principal, bien sûr, mais si des personnes viennent de lieux éloignés, il faudra réserver des chambres d’hôtel et réfléchir aux accès pour tous et plus particulièrement pour les personnes âgées ; prendre éventuellement des précautions pour les enfants.

A un niveau plus important (réunion de personnes portant le même nom ou originaires d’un même lieu), il peut y avoir plusieurs centaines de personnes et cela ressemblera davantage à un congrès. Il est conseillé dans ce cas de faire participer des personnages officiels et les responsables de la vie locale (voir ce que nous avons fait à Durmenach par exemple).

Nous conseillons de soigner le cadre et de proposer des animations.

Il faut bien compter une année pour tout mettre au point. La date doit être annoncée bien à l’avance afin que chacun puisse se libérer. Eviter les fêtes religieuses et tenir compte des vacances et jours fériés.

Le travail du généalogiste

Pendant que certains organisent, d’autres doivent préparer la documentation. Et là aussi, on a besoin d’un coordinateur.

  • Il faut rechercher les histoires familiales et pour cela il faut un généalogiste expérimenté et même une équipe suivant l’importance de la famille ou des familles à réunir. Ils devront effectuer une sérieuse étude sur la branche ou les branches concernées.

  • Chaque étude part de documents familiaux qui peuvent s’enrichir des informations données par les collatéraux. Collecter toutes les photos et portraits disponibles. Bien sûr, annoncer alors votre future réunion.

  • Chercher à connaître le lieu d’origine des familles, l’histoire du pays ou de la ville, l’histoire de la communauté juive ancienne et récente, rechercher des photos anciennes des localités concernées, comparer aux photos récentes.

  • Vérifier et compléter par des actes d’état civil, des recensements, des naturalisations, des actes notariés qui se trouvent dans différentes archives nationales, départementales, communales, et sur des sites Internet fiables comme celui de GenAmi.

  • Y-t-il eu des déportés dans la famille ? Une liste doit être faite afin de rappeler leur mémoire. De même pour ceux qui sont morts pour la France.

la table des enfants

N’oubliez pas les enfants

Nous sommes ceux qui faisons le lien entre le passé et le futur, entre nos parents et nos enfants. C’est une occasion pour eux de savoir ce qu’est la famille étendue. Il faut prévoir de les réunir dans un lieu plaisant qui leur sera destiné, de trouver une ou deux animatrices qui les surveilleront et leur proposeront des jeux.

La présentation des résultats

On peut s’inspirer des stands réalisés par GenAmi pour un congrès de généalogie ou une exposition. Remarquez les panneaux familiaux. Ils contiennent des arbres généalogiques descendants, des arbres circulaires, des Ketouboth, des documents familiaux, des photos... etc.
La présentation doit être aussi belle que possible, les conseils d’un(e) artiste seraient utiles.
Dans le cas d’une seule famille : présenter un grand arbre où chacun trouvera sa place et celle de ses cousins. Dans le cas de plusieurs familles, il faudra évidemment plusieurs arbres.

Voir nos expositions :

Les conseils de GenAmi

GenAmi possède une équipe pluridisciplinaire qui a eu l’occasion d’organiser des réunions, des voyages, des stands d’exposition, des affiches. Les recherches n’ont aucun secret pour elle.

L’association est dynamique et possède un journal, un site Internet et un forum. Elle est liée à d’autres associations nationales et internationales. Elle peut donc facilement donner des conseils à tous ceux qui en ont besoin.