GenAmi 
  English
L'association de la généalogie juive 
Facebook




Améliorer les recherches en Europe de l’Est

Par Micheline Gutmann

La ligne droite n’est pas toujours le meilleur chemin

Les conseils classiques qui vous envoient explorer les dossiers de naturalisation, les actes d’état civils et les différentes listes sur Internet, sont fort utiles quand on peut ainsi remonter en ligne droite assez haut. Il faut commencer par là. Mais la ligne droite ne réussit pas toujours à nous mener au but. C’est alors qu’il faut « élargir son champ d’action ». Tout d’abord, aller questionner tous les collatéraux que l’on peut retrouver ; ceux que l’on ne connaissait pas encore peuvent posséder des documents et des informations différentes des vôtres. Proposer une réunion familiale peut favoriser les échanges.

  • Rechercher les actes de toutes sortes concernant au moins toutes les personnes citées (N, M, D) et actes notariés.
  • Rassembler les branches pour construire un arbre.

Les deux facteurs à explorer à la fois sont le lieu et le nom

1 - Le lieu :

Etudier l’histoire du pays et de la région concernée, rechercher en France des familles originaires du même lieu et leurs descendants.

Les sources à explorer sont :
  • le CD-Rom des naturalisations,
  • les listes de mariages du consistoire à Paris (le lieu de naissance est indiqué à partir de 1872),
  • les cimetières, les recensements du consistoire (1809 et 1872 sur le site de GenAmi),
  • l’état civil,
  • les listes de déportés (Mémorial de la shoah, Yad Vashem)…etc.

(Voir guides de recherches sur le site de GenAmi)

2- Le nom :

Se renseigner sur les variantes du nom, où le trouve-t-on ? De nouveau, on peut utiliser le CD-Rom des naturalisations, le site et le Forum GenAmi ainsi que sa bibliothèque.
Il faut remarquer qu’un certain nombre de familles s’installèrent dans quelques villes de France mais la grande majorité des étrangers est arrivée à Paris.
Les sources parisiennes comprennent aussi les sources nationales. On a de plus en plus la possibilité de consulter des archives en ligne.

Sur le site Internet de GenAmi, on peut également trouver les liens avec de nombreuses sources à l’étranger (Jewishgen, JRI-Poland…)

La page Vysotsky de l'annuaire  -Tout
Moscou- envoyé par Alex Mazurkin

La page Vysotsky de l'annuaire  -Tout
Moscou- envoyé par Alex Mazurkin


Ci-dessus, la page de couverture et la page Vysotsky de l'annuaire -Tout Moscou- Photos par Alex Mazurkin

Rassembler les informations

Il faut se constituer une base de données informatisée, soit dans un fichier Excel, avec arbres, soit avec un programme de généalogie.
Ce dernier outil permet de faire les liens automatiquement entre les personnes enregistrées.

Aide plus spécifique de GenAmi

La réunion qui a eu lieu en janvier 2010 sur le thème « Europe de l’Est » a permis de développer ces généralités et de donner des informations plus précises pour les cas proposés par les adhérents présents.
Nos articles fréquents sur les familles d’Europe de l’Est (Goscinny, Marcus, Kaplan, Vissotzky et Wissotzky et familles associées, Zarembovitch,… et d’autres en cours d’étude) vous montrent que l’on peut réussir à remonter parfois assez loin.

Commencez par rassembler vos informations, posez-nous des questions, puis nous vous aiderons à rédiger et à présenter votre histoire familiale.